Invitation à la lecture « le recrutement responsable » de Thomas Vilcot, ou comment réenchanter la relation candidats-entreprises

Qu’est-ce qui vous a amené à écrire cet ouvrage Thomas ?

Du fait de l’actualité, on parle beaucoup de recrutement et d’emploi en général. Il m’a donc semblé très important de redonner au recrutement une place stratégique dans l’entreprise.
Dans le même temps, on semble avoir trop porté notre attention sur les outils de recrutement, au détriment de l’esprit : une rencontre, centrée sur les compétences.
Un grand nombre de recruteurs confondent aujourd’hui  leur métier avec celui de risk-manager, tout ceci au détriment du candidat.
J’ai été extrêmement surpris de voir que la notion de ‘recrutement responsable’ n’avait pas encore été abordée par un directeur du recrutement en entreprise. Après 15 années de pratique professionnelle, à l’échelle de plus de 350 métiers, j’ai donc trouvé utile d’entreprendre cette démarche.
Neuf « grands témoins », eux-aussi soucieux de faire bouger les lignes et d’innover, ont accepté de m’accompagner tout au long de l’ouvrage.

En tant que directeur recrutement d’un grand groupe, quelles sont les principales mutations que vous rencontrez dans votre métier ?

Le recrutement est la fonction la plus ancienne de l’entreprise. Elle se trouve aujourd’hui confrontée aux défis du Web 3.0 et des nouvelles technologies : joli paradoxe !
Nos candidats ont ainsi bien changé : ils bénéficient d’un accès à l’information jamais égalé dans l’histoire, ils sont multi-connectés. En veille permanente, ils utilisent les réseaux sociaux et sont devenus de véritables candida-cteurs. Ils sont aujourd’hui en mesure de s’adresser directement, sans intermédiaire, au recruteur.
Leur parcours professionnel a également été profondément modifié. C’en est fini des progressions linéaires et ininterrompues, des parcours standards, de la fidélité à une seule et même entreprise. Du Cv sans trou !
Pourtant, les pratiques semblent comme figées : clonage, manque d’anticipation, recherche du candidat parfait (donc parfaitement introuvable) !
Nos candidats changent, et en tant que recruteurs, nous avons l’obligation de changer nous aussi.

Comment y préparez-vous votre équipe et votre entreprise ?

Le recrutement responsable est une démarche qui doit fédérer et engager l’entreprise dans son ensemble (équipes RH, recruteurs, opérationnels), mais aussi ses partenaires (écoles, prestataires, supports…).
La formation de nos équipes est une étape clé. Mais il faut également rester proche de ses candidats : en les rencontrant, en les écoutant, et en les associant étroitement  à l’élaboration de nos outils et process. Cela paraît évident, et pourtant…
Depuis trois ans, nous avons ainsi souhaité instaurer une rencontre candidats-recruteurs au sein de l’entreprise. Une demi-journée extrêmement riche, source d’une meilleure compréhension, et de partage de bonnes pratiques. Un dialogue sans filtre ni intermédiaire.

Comment convaincre et impliquer les directions générales de l’enjeu stratégique du recrutement ?

La fonction recrutement est au cœur du développement de l’activité. Prenons l’exemple d’une compagnie aérienne. Son succès commercial reposera sur ses pilotes, Personnels Navigants Commerciaux et équipes en support, bien plus que sur ses seuls appareils et escales !
La fonction recrutement n’est donc pas une fonction technique, que l’on sous-traite sans ménagement, que l’on externalise dans son intégralité ou que l’on confie à d’autres. Le recruteur n’est pas un « business partner ». Car être partenaire du business, c’est être ‘à côté’ du business. C’est véritablement un « business contributor ».
Enfin, il y a un vrai sujet à explorer, qui retiendra l’attention des directions générales : celui du rapport investissements engagés/retombées. A l’heure de la multiplication des acteurs, notamment sur le Web, la mesure fine d’un Retour Sur Investissement (ROI) des actions de recrutement ne peut rester en friche plus longtemps.
Nous sommes d’ailleurs clairement en retard, si l’on regarde ce qui se passe outre-Atlantique.

Un recrutement sans intégration attentionnée conduit souvent à l’échec ou à une collaboration courte. Quels sont vos conseils en la matière ?

Le candidat le plus talentueux, accueilli avec le plus grand soin, que l’on aura pris le temps de séduire et de convaincre, puis  placé dans les meilleures dispositions… ne pourra se révéler un collaborateur de talent que s’il est  accompagné avec attention par son futur manager.
J’ai moi-même occupé des fonctions de directeur de centre de profit au début de ma carrière, et je mesure pleinement le sens des mots accueillir, former, accompagner, faire grandir.
Recruteurs et opérationnels (managers) doivent donc travailler en équipe : c’est la clé d’un recrutement responsable et réussi !
Et vous, où en êtes-vous ?

Vous parlez du candidat comme d’un client. C’est une marque de grande considération, un état d’esprit de l’exigence dans la relation. Cela entraine-t-il un autre engagement, un autre regard de la part des candidats ?

Permettez-moi de partager ici avec vous une statistique incontestée : 100% des recruteurs sont d’anciens candidats. L’aurions-nous donc oublié ? Se souvenir d’où l’on vient me semble une pratique de bon sens à encourager. Restons donc accessibles.
Accueillir ses candidats à l’heure, être attentif à leur ‘plaisir de visite’, mesurer leur satisfaction comme on le pratique déjà pour ses clients : cette posture mérite d’être encouragée et amplifiée, j’en ai la certitude.
Osons passer de la « marque employeur » à « l’engagement employeur », pour nous recentrer sur l’expérience candidat. Là encore, nous avons pris du retard.
Dans certains cas, dont les candidats nous parlent librement en entretien, il me semble que la conjoncture économique a conduit ici où la certains professionnels à développer un complexe de supériorité tout à fait malvenu (absence de réponse, outils de sélection disproportionnés…). Un rapport déséquilibré qui s’inversera de toute façon à horizon 3/5 ans. Et à ce moment-là, nos candidats sauront se souvenir de leurs expériences de recrutement, bonnes et moins bonnes.

Recruter autrement, c’est faire la différence sur le plan relationnel et développer ses connections ?

Recruter c’est rencontrer. Dans une relation proche, confiante. En développant son accessibilité !
En étant ouvert aux compétences développées par les candidats dans des contextes différents : Service Civique, expérience bénévole ou associative…
En développant et en encourageant toutes les initiatives qui permettent de rapprocher écoles et entreprises. L’apprentissage à tous les niveaux en fait partie.

Dans le sens du recrutement responsable, vous proposez la mise en place d’un passeport individuel unique des compétences. De quoi s’agit-t-il ?

A terme, il me semble souhaitable d’enfin parvenir à s’échapper du cadre très rigide du sacro-saint CV. Nous recrutons en effet une personne, pas un CV.
Je pense ici à toutes ces méthodes à encourager : Méthode de Recrutement par Simulation, développée par Pôle Emploi,  initiatives de l’Apec ...
Les compétences se développent tout au long de la vie, à-travers des responsabilités professionnelles mais aussi extra-professionnelles. Elles méritent sans doute d’être mieux prises en compte et mieux formalisées. Effectivement la logique d’un passeport mérite d’être creusée avec plus d’attention. Ce passeport « tout en un » viendrait utilement remplacer toutes les démarches existantes (livret de suivi de l’apprenti, attestations de formation continue, dossier VAE, CV…).

Après votre livre, d’autres projets en cours Thomas pour animer votre communauté ?

Je continue à recruter au quotidien, au contact des candidats. A innover aussi, pour rendre la relation candidats-entreprise plus proche et confiante. Et je le redis ici, avec un brin de chauvinisme : il n’est pas de plus beau métier !
Je préside également depuis 4 ans un CFA interprofessionnel de 2 500 apprentis de niveau DUT et plus. Un engagement auquel je tiens beaucoup : contribuer à une meilleure insertion professionnelle, acompagner vers la réussite. Modestement, mais avec responsabilité, dans la durée.

Retrouvez Thomas Vilcot sur son blog : www.blogrh-thomasvilcot.com et sur Twitter @ThomasVilcot
Vous procurer le livre http://tinyurl.com/lczrkjv

Articles

Entreprise et Agilité, gare au grand écart
En Savoir plus


Françoise Mathiaux…ou comment ressourcer votre équipe !
En Savoir plus


Plouf, plouf…ce-se-ra-toi-le-ma-na-ger !
En Savoir plus


Interview Rémi ARAUD, premiers de cordée
En Savoir plus


Interview Nadège Serre, Directrice Booster Academy Lyon
En Savoir plus


Eclairage sur le Management de Transition par Jacques BURTIN, Directeur Associé d’Inside Management
En Savoir plus


Interview de Fabienne Ernoult, Déléguée Générale à la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) du Groupe APRIL.
En Savoir plus


Laurent de la Clergerie, Président de LDLC.com et fondateur de L’Ecole LDLC
En Savoir plus


L’échange inter-entreprises : un nouveau mode de commerce accessible pour les entreprises
En Savoir plus


INTERVIEW DE PIERRE HERVE, CO-FONDATEUR DE KUDOZ.
En Savoir plus


Interview de Céline Agus, chargée de développement HandiLyonRhône
En Savoir plus


Latitude 69, agence de relocation lyonnaise
En Savoir plus


Interview de Brigitte Castro, dirigeante de G2C Business Center
En Savoir plus


Le club DéciDRH organise une conférence le 11 septembre prochain
En Savoir plus


Christian Tinel, consultant en rémunération et motivation
En Savoir plus


Promouvoir les talents de nos candidats fait partie de notre mission . Nous vous présentons ici une personne actuellement disponible pour rejoindre votre entreprise : Christine Sgaramella, responsable projets informatiques et communication
En Savoir plus


Le Managemental
En Savoir plus


Le silence des cadres : enquête sur un malaise, par Denis Monneuse
En Savoir plus


Cécile Dejoux, Maître de conférences en gestion au CNAM Paris, ESCP & ENA
En Savoir plus


Interview Philippe Bloch « Ne me dites plus jamais bon courage » lexique anti-déprime à usage immédiat des français.
En Savoir plus


Invitation à la lecture « le recrutement responsable » de Thomas Vilcot, ou comment réenchanter la relation candidats-entreprises
En Savoir plus


Yves prunier, dirigeant d'ACE Bâtiment
En Savoir plus


Sylvain TRITANT, Directeur Agence RH Solutions
En Savoir plus


Raïssa Kouadio, responsable communication et développement d’As’com Ingénierie, portage salarial.
En Savoir plus


Interview de Nathalie Olivier
En Savoir plus


Interview Joël Magnet
En Savoir plus


Marie-Pierre FLEURY : experte RH, recrutement & réseaux sociaux
En Savoir plus


Karen Demaison :
En Savoir plus


Comment faire face à l’imprévisible ?
En Savoir plus


Les 6 règles pour devenir excellent (quel que soit le domaine) !
En Savoir plus